Chargement...

Contact Téléphone+33(0)6 64 52 01 57

Accompagner


8 décembre 2005 Accompagner

- le « Printemps de l'Environnement » incite des bénévoles au nettoiement ponctuel de zones non entretenues habituellement. Leur reflet médiatique permet alors une sensibilisation en montrant les personnes les mains dans les déchets « sauvages » et les quantités ramassées dans la « nature ».



8 décembre 2005 Accompagner

Surfrider Foundation est créée en 1984 par trois surfers américains. Tom PRATT en est le président. Cette organisation a des répercussions dans le monde entier. Elle réunit les surfers qui se préoccupent de la qualité de la mer. C’est en 1990 qu’est ensuite créé Surfrider Foundation Europe par Tom Curren, basée à Biarritz. En France, des antennes locales représentent Surfrider et participent aux manifestations concernant le surf et la qualité du milieu marin. LONGITUDE 181 NATUREFondée en 2002 par François Sarano et Vincent Ohl, a pour objectif d'aller à la découverte de la nature, à la rencontre des hommes et de leurs traditions. Auteur de la Charte Nationale du plongeur responsable et initiatieur d'un projet de quantification des macro-déchets lors de nettoyages ou d'observation en plongée, longitude 181 est fortement investit dans la sensibilisation à cette problématique le mieux c'est d'aller sur leur site.



6 décembre 2005 Accompagner

A l’échelle nationale, plusieurs programmes touchent de près ou de loin la problématique des macrodéchets : « les printemps de l’environnement », « Vacances Propres », « SOS Mer Propre » devenue « SOS Planète Eau de la source à la Mer » en 2002, Pavillon Bleu d'Europe, « Eco-Emballages » , « Adelphe » et Cyclamed. Chacun aborde un niveau différent du problème. Des associations, comme Surfrider Fundation Europe, pour les plages et Longitude 181 pour les fonds côtiers mobilisent les surfeurs et les plongeurs de France et d'ailleurs sur le problème des macrodéchets sur les espaces où s'exercent leurs activités. Ils souhaitent qu'un observatoire des macrodéchets voit le jour pour informer, sensibiliser et connaître les tendances de l'évolution de cette pollution.



5 décembre 2005 Accompagner

Pour garantir des plages impeccables aux usagers, certaines communes ajoutent un nettoyage mécanique au nettoyage manuel sur les plages accessibles. Des tractopelles, tamiseuses, ratisseuses égalisent le sable et retirent en même temps que des macrodéchets, des débris végétaux rejetés par la mer, algues et feuilles de posidonies. Ces laisses de mer constituent un élément indispensable à la bonne santé de l’écosystème littoral. 



5 décembre 2005 Accompagner

Les macrodéchets dégradent l’aspect esthétique des côtes partout dans le monde entraînant des répercussions sur l’économie touristique. Ils sont un facteur de risque lorsqu'ils sont coupants ou toxiques. Des collisions avec des macrodéchets volumineux peuvent entraîner des naufrages. Ils engendrent des coûts importants pour l'entretien des espaces de baignades, le manque à gagner des pêcheurs et la réparation des navires.  



2 décembre 2005 Accompagner

Cette forme de pollution est encore peu étudiée en France. La dernière étude scientifique d'envergure nationale sur les plages de France est menées par l'IFREMER en 1982. Sur les fonds, des campagnes de chalutages sont réalisées depuis 1992 toujours par l'IFREMER.Les municipalités ne tiennent pas de registre des quantités et des catégories de macrodéchets qu’elles collectent sur leurs côtes. Souvent, les macrodéchets sont mélangés aux ordures ménagères avant d’être quantifiés, ce qui exclut toutes données concernant les macrodéchets précisément.



2 décembre 2005 Accompagner

La loi du 13 juillet 1992 ajoute les mesures récentes de recyclage et de valorisation à la première loi sur les déchets du 15 juillet 1975. Depuis, d’autres textes sont promulgués et notamment ceux qui s’appliquent aux emballages. Ceux-ci constituent depuis quelques années, 50 % en volume des ordures ménagères et 80 % environ des macrodéchets anthropiques.



2 décembre 2005 Accompagner

RAMOGE ET LES MACRODECHETS (RAMOGE)En 1986 et 1987, la Commission Ramoge a confié à un groupe de travail spécialement constitué à cet effet, la réalisation d’une étude sur les macrodéchets flottants et échoués sur les plages. En 2000, une étude sur trois zones pilotes de la zone Ramoge a été réalisée dans le cadre de la thèse.



2 décembre 2005 Accompagner

Dans le cadre de programmes de protection du milieu marin, des organismes internationaux mènent des opérations de mesure quantitative et qualitative des macrodéchets. Plusieurs initiatives voient le jour dont les deux plus importantes: - Clean up the world repris par le PNUE où 300 000 volontaires dans 88 pays nettoient 17700 m de côtes en septembre 2005- OSPAR pour l’Atlantique Nord et l’Europe,



1 décembre 2005 Accompagner

Des accords, partenariat et chartes sont signés en Europe. Des directives qui encadrent les orientations de gestion des eaux et des habitats sont  promulguées. Des pays frontaliers s'associent pour gérer la bande côtière de façon homogène comme l'accord RAMOGE. Des ententes sont trouvées entre les programmes européens et méditerranéens. Des fonds sont débloqués pour permettre la mise en oeuvre des politiques souhaitées.



1 décembre 2005 Accompagner

LA CONVENTION DE BARCELONEEn 1975, 16 pays méditerranéens et la Commission Européenne se réunissent à Barcelone. Ils approuvent le Plan d'Action pour la Méditerranée, PAM, relevant du programme pour les océans et zones côtières du PNUE et sa composante, le programme de surveillance continue et de recherche en matière de pollution en mer Méditerranée (MED POL).



1 décembre 2005 Accompagner

Les conventions internationales sont les outils juridiques dont l'ONU s'est dotée. plusieurs conventions précisent les conditions de rejets en mer depuis les années 1970. Les pays signataires les ont traduit en droit interne. Ces conventions précisent dans leurs annexes les substances qu'il est interdit de déverser en mer que ce soit à partir de la terre ou directement en mer depuis les navires.


Mer Terre © 2017 - Agence web : AMBA