Contact Téléphone09 86 78 79 02

Le projet européen Interreg CAPonLITTER : l’intelligence collective au service de la diminution des déchets sur nos plages

31 janvier 2020 0
IMG_3106-1200x800.jpg

Nous le savons bien, les déchets marins sont un fléau de plus en plus observé sur nos côtes. Du fait de leur attractivités, les zones côtières sont en effet particulièrement touchées. L’afflux saisonnier de touristes et les activités de loisirs ne faisant qu’amplifier le phénomène. Pour contrer ce problème majeur, l’Union Européenne a lancé en Septembre 2019 le projet Interreg CAPonLITTER. L’objectif global du projet est d’améliorer les politiques et les pratiques susceptibles de contribuer à la prévention des déchets marins résultants du tourisme côtier et des activités de loisirs. Mercredi 29 janvier, l’association MerTerre animait la première réunion de réflexion en Région Sud en compagnie de partenaires spécialistes du sujet.

Lien vers le site Web du projet européen

Le projet CaponLitter implique des autorités et des organisations du Portugal, d’Espagne, de France, de Croatie, de Grèce, de Bulgarie et d’Allemagne, territoires dans lesquels le tourisme côtier est une activité économique clé. Pour atteindre les objectifs du projet, l’idée est que les partenaires échangent leurs expériences et explorent la manière de les intégrer dans les politiques locales et régionales de leurs pays respectifs.
Mercredi 29 janvier au matin a eu lieu la première rencontre des parties prenantes de la Région Sud pour réfléchir ensemble aux défis rencontrés dans la mise en place de plages, d’évènements et de collectivités zéro déchet.

IMG_3017
IMG_3113

8 difficultés majeures ont été soulignées par les participants :
(1) la réduction à la source
(2) le manque de sensibilisation
(3) la mutualisation interprofessionnelle
(4) la collecte des déchets
(5) les freins budgétaires
(6) les mégots
(7) l’intégration des acteurs en amont/aval
(8) la globalisation des de la démarche de développement durable.

Les acteurs ont ensuite réfléchi à des bonnes pratiques à mettre en place pour contrer ces difficultés :
(1) la Généralisation des consignes et la systématisation du vrac
(2) une Campagne de sensibilisation (habitants, professionnels, collectivités, acteurs touristiques, etc.)
(3) une tarification incitative des habitants/ professionnels ainsi que la responsabilisation des touristes (par exemple repartir avec ses déchets)
(4) l’instauration d’une charte des organisateurs d’évènements
(5) l’aménagement de zones non-fumeurs et de zones fumeurs
(6) généraliser le principe d’écotaxe + orienter vers des solutions vertueuses

Cette rencontre fut la première étape pour arriver à l’objectif final du projet CAPonLITTER qui est d’élaborer des plans d’actions régionaux comprenant des recommandations sur des pratiques promettantes/encourageantes et les moyens de les intégrer ou de les soutenir par des instruments politiques spécifiques et ciblés.

De nombreux secteurs ont été représentés durant la rencontre, allant des personnes en charge de la gestion des déchets (MétropoleAix-Marseille-Provence, Mairie de Miramas, CITEO, Région Sud) ainsi que toute autorité
locale, organisation civique, association et autre structure (Parc National des Calanques, CPIE Côte Provençale, WWF, Cofees, Anotherways, Aéroport Marseille-Provence.) C’est à l’aide de l’expérience de tous que nous pourrons
imaginer des solutions concrètes et réalistes pour une région zéro déchet sauvage.

 

Lien vers le site Web du projet européen

Mer Terre © 2004-2018 - Agence web : AMBA