Contact Téléphone09 86 78 79 02

Les associations qui se mobilisent contre les macrodéchets en France

8 décembre 2005


Surfrider Foundation est créée en 1984 par trois surfers américains. Tom PRATT en est le président. Cette organisation a des répercussions dans le monde entier. Elle réunit les surfers qui se préoccupent de la qualité de la mer. C’est en 1990 qu’est ensuite créé Surfrider Foundation Europe par Tom Curren, basée à Biarritz. En France, des antennes locales représentent Surfrider et participent aux manifestations concernant le surf et la qualité du milieu marin.

LONGITUDE 181 NATURE
Fondée en 2002 par François Sarano et Vincent Ohl, a pour objectif d’aller à la découverte de la nature, à la rencontre des hommes et de leurs traditions. Auteur de la Charte Nationale du plongeur responsable et initiatieur d’un projet de quantification des macro-déchets lors de nettoyages ou d’observation en plongée, longitude 181 est fortement investit dans la sensibilisation à cette problématique le mieux c’est d’aller sur leur site.

SURFRIDER FOUNDATION EUROPE

Le but de cette association est d’éviter que les surfers n’attrapent des maladies liées à la mauvaise qualité des eaux et de lutter contre les déchets qui défigurent les plages et la mer. Surfrider effectue une veille qualité « sanitaire et propreté » sur les plages où est habituellement pratiqué le surf. Elle est connue pour les « Pavillons Noirs » qu’elle attribue aux « spots » les plus dégradés.

Des enquêtes sont menées pour connaître les origines des pollutions et les actions officiellement entreprises pour rétablir la qualité de l’eau. Les plages qui ont obtenu le Pavillon Noir sont listées sur le site de surfrider et, manifestement, les causes des pollutions sanitaires sont liées à l’absence ou à la défaillance des systèmes d’assainissement. Des efforts importants ont été fournis en matière d’assainissement dans la plupart des communes littorales en France, mais les surfers continuent à attraper des maladies malgré tout.

Surfrider surveille aussi la qualité apparente des plages et participent aux campagnes de nettoyage de printemps. Leurs données non plus ne sont pas encore exploitées. Sufrider souhaiterait qu’une surveillance plus efficace des déchets soit menée avec un réseau d’observation. L’association ne se contente pas de décerner des « pavillons noirs », elle sensibilise aussi, par des actions locales mais aussi par un programme éducatif auprès des jeunes de 7 à 12 ans depuis 1994.

Surfrider Foundation Europe intervient en milieu scolaire, dans les clubs de surf et dans les centres de loisirs. Les outils pédagogiques de Surfrider sont regroupés dans une mallette qui comprend :
– des outils audiovisuels : cassette vidéo, diaporama, sont là pour aider dans la présentation et la démarche de Surfrider ;
– un livret du maître qui permet d’aborder de nombreux thèmes liés à l’environnement, sous forme de fiche pédagogiques ou de sorties sur le terrain ;
– le livret Océane pour travailler en s’amusant. Surfrider propose aux écoles et aux structures intéressées différents types d’interventions, des présentations ponctuelles en classe et des parcours éducatifs sur le littoral.

La présence de Surfrider et ses actions montrent une certaine défaillance du système. Malgré les énormes sommes investies dans l’assainissement, le problème de la qualité sanitaire des eaux reste posé. Quant à celui des macrodéchets, il est constant. Ces usagers pratiquent leur sport toute l’année et les plages qu’ils fréquentent sont rarement entretenues toute l’année. Cet organisme interroge donc les pouvoirs publics sur leur mode d’entretien des plages et aussi sur les actions qui sont menées en amont pour éviter l’abandon des déchets sur les plages et notamment des mégots de cigarettes.


Mer Terre © 2004-2018 - Agence web : AMBA