Chargement...

Contact Téléphone+33(0)6 64 52 01 57

Une thèse sur les macrodéchets

8 décembre 2005

Une thèse soutenue le 20 décembre 2004 à l’Institut d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence par Isabelle Poitou tente d’analyser l’importance des macrodéchets sur les rivages de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur et la gestion publique dont ils font l’objet. Elle a été financée par une bourse 100 % régionale et réalisée en partenariat avec la Comex puis le Cedre au centre Ifremer de Toulon / la Seyne-sur-Mer. Les résultats des enquêtes menées montrent que les macrodéchets sont mal connus. En PACA aucune mesure systématique n’est faite sur le littoral. La thèse a été l’occasion de mettre au point une méthode permettant de décrire leurs caractéristiques. 37 communes françaises de la région, deux italiennes et Monaco ont fait l’objet de la recherche de 1998 à 2000.
Téléchargé le résumé de la thèse

Les résultats quantitatifs montrent que les communes assument une pollution dont elles n’ont pas la maîtrise puisqu’elle dépasse leurs limites et leurs compétences. En effet, les macrodéchets flottants collectés devant les côtes des Alpes-Maritimes varient entre 22 et 70 l/j/km linéaire de côte en été et les macrodéchets échoués sur les rivages de la région oscillent entre 200 et 600 l/j/km.

Les macrodéchets proviennent pour leur majeure partie du bassin versant, des communes voisines, des activités maritimes et de rejets locaux. Les emballages et surtout ceux en plastique, constituent toujours le pourcentage le plus élevé des macrodéchets :
– flottants : entre 74 et 94 %;
– échoués : entre 38 et 90 %;
– fonds : entre 60 et 95 %.

Les enlèvements des macrodéchets ne sont réalisés que sur des zones privilégiées et de manière disparate entre les communes. Celles-ci ont la responsabilité de l’entretien du littoral, un patrimoine national, mais la politique de lutte contre la pollution des eaux par cette macropollution reste encore à définir au niveau local comme au niveau national et international.


Mer Terre © 2017 - Agence web : AMBA