Contact Téléphone09 86 78 79 02

Bilan ”Calanques Propres” 2006

9 août 2006

Des portions des fonds et des rivages, du port de l’Estaque à Marseille, à l’Ile Verte à La Ciotat, ont été nettoyés par les bénévoles d’une trentaines d’associations usagères des espaces littoraux, fédérées par Marseille Horizon.


86 m3 au total de déchets sont retirés des côtes marseillaises par 750 personnes,  le 10 juin 2006.

 

Vous pouvez voir la suite du bilan en cliquant sur suite… ci-dessous.
Vous pouvez aussi télécharger le bilan complet avec le détail des données sur chaque zone en <a title="Bilan " href="https://mer-terre.org/download/bilan/?wpdmdl=415&masterkey=576952e229506" target=_blank

 

Zones nettoyées le 10 juin 2006

45 m3 sur les fonds

catégories de macrodéchets collectés sur les fonds de marseille
Les bénévoles ont pu quantifier précisément certains déchets facilement identifiables :
▪         93 pneus
▪         165 bouteilles en verre
▪         89 bouteilles en plastique
▪         86 sachets plastique
▪         41 bidons en plastique

Sur les fonds, les déchets prépondérants sont en métal  37 % et en caoutchouc 35%. Ils sont produits par les activités portuaires, la plaisance et la pêche. Ce sont des objets qui occupent un volume important. Ils sont très difficiles à sortir des eaux. Certains comme des mobylettes ou des carcasses de voitures n’ont pas pu être retirés.

 

41 m3 à terre

Catégories de déchets collectés sur les rivages marseillais
▪         632 bouteilles en verre
▪         607 bouteilles plastique
▪         920 sachets
▪         42 bidons en plastique
▪         890 bouchons en plastique
▪         436 cotons-tiges
▪         5035 mégots
▪         20 piles
▪         14 seringues
▪         8 pneus

 

A terre, ce sont principalement des emballages légers qui ont été ramassés. Ils sont issus de produits consommés par des personnes qui viennent profiter du paysage et de l’air marin. Les bénévoles des associations rendent compte d’une quantité très importante de mégots et de déchets pouvant être dangereux comme des bouteilles de verre cassées et autres objets peu ragoûtants. Le bord de mer est pourtant un des terrains de jeux préféré des enfants.


Conclusion


Comme l’année dernière, les macrodéchets collectés sur les fonds des ports désignent les plaisanciers et les pêcheurs comme les premiers responsables de ce qui se trouve sous leur bateau. Certains déchets étaient présents depuis plusieurs années, voire des dizaines d’années. Les comportements ayant évolués depuis une prise de conscience croissante de la fragilité du milieu marin, nous osons espérer que les fonds marins sont restaurés pour un moment après le passage des brigades de bénévoles…
En dehors des ports, des carcasses de voiture, des deux roues, des moteurs, des pneus, des morceaux de bateaux et des bouteilles en verre sont posés sur les fonds.  Tous les déchets n’ont pas pu être retirés : leur poids et leur taille interdisent parfois leur déplacement.
A terre, les déchets sont, pour leur majeure partie, issus de la fréquentation locale, soit des bouteilles en verre, entières ou en morceau, des mégots, des déchets en plastique divers (bouchons, bouteilles, films transparents, sachets, cotons-tiges, bâtons de sucette, pailles, gobelets, emballages de restauration rapide, etc…). Les pêcheurs à pied, même dans l’espace protégé des calanques, abandonnent leurs déchets sur place.  Les déchets qui s’échouent sont surtout des emballages et des sachets en plastique.
Nous avons en tout reçu 28 fiches de recensement des déchets. C’est un résultat très encourageant. Les membres des associations qui ont participé à l’opération ont, dans la plupart des cas, pris la peine de compter les principaux déchets collectés. Ces informations sont très intéressantes pour comprendre leurs caractéristiques et leurs origines.
Merci à tous d’avoir renseigné les fiches et pour votre engagement dans la lutte pour que le littoral marseillais retrouve un aspect plus propre. Merci à Marseille Horizon d’en faire un événement de cette envergure.

Isabelle Poitou

 

 

Newsletter

Mer Terre © 2004-2021 - Agence web : AMBA