Contact Téléphone09 86 78 79 02

Bilan des nettoyages à l’occasion de la journée mondiale des océans

8 août 2006

Jusqu’à maintenant, 18 fiches de recensement des déchets ont été renseignées et renvoyées à MerTerre pour l’ODEMA soit directement, soit relayées par la FFESSM et Longitude 181 Nature. Vous pouvez continuer à renvoyer vos fiches, si vous en avez complétées, afin de joindre vos données au bilan.

Vous pouvez télécharger le bilan dans son ensemble en
cliquant ici.
Des bilans et comptes rendus avec des photos sont visualisables sur les sites de la
FFESSM et de Longitude 181 Nature

La suite du bilan en cliquant sur suite

 Des nettoyages ont été réalisés sur les plages et d’autres sur les fonds marins.

13 m3 Sur les plages
 <div><span style=

Ce sont surtout des déchets d’emballages qui sont collectés à terre. Le plastique est la catégorie la plus représentée avec 8,6 m3. Le matériel de pêche est majoritairement composés de plastique avec les filets de pêche et les lignes. Les bouteilles en verre abandonnées sont aussi très fréquentes sur les bords de mer (2,5 m3).

 21 m3 Sur les fonds

 

Les proportions relatives des déchets ramassés sur les fonds marins lors d ela journée mondiales des océans le 4 juin 2006<br />
La consigne était de ne pas ramasser de gros déchets pouvant représenter un danger pour les participants. Certains clubs ont aussi demandé à ce que ne soient pas retirés les déchets que la faune et la flore avait colonisés. Ainsi, de nombreux macrodéchets sont restés sur les fonds.

 <div>Récapitulatif des nettoyages le 4 juin 2006</div> <p>

Conclusion
La journée mondiale des océans, consacrée par la FFESSM et Longitude 181 Nature, journée de témoignage de la dégradation des fonds marins par les plongeurs, est un succès. Les fiches renseignées sont riches d’informations qui précisent les catégories de déchets les plus fréquemment observés et les objets les plus souvent identifiés.

Grâce à ces informations, il est possible de voir l’importance de la part des activités maritimes, de plaisance, de pêche et de commerce dans l’ampleur de la dégradation des fonds marins par les déchets.

Sur les rivages, les déchets d’emballages des ménages, du fait de leur faible densité, sont ceux qui s’échouent le plus facilement. Ceux en plastique sont les plus représentés. Les déchets issus de la pêche sont aussi présents en quantité remarquable. Le nombre important de boîte d’appâts montre un comportement négligent assez répandu chez les personnes qui pratiquent ce loisir.

Les fiches étant utilisées, autant pour les ramassages à terre que sur les fonds, devront être réétudiées dans cet objectif. Des modifications devront être apportées pour améliorer l’ensemble du système de repérage des zones et d’estimation des volumes.

Merci à tous pour votre contribution à rendre nos côtes plus propres et à l’éveil de la conscience du public concernant cette pollution majeure.

Merci à Véronique et François Sarano qui ont grandement contribué à l’existence de ces fiches de recensement des déchets dans le cadre de cette journée mondiale des océans et aux membres de la FFESSM qui ont aussi participé à la création de ce beau projet qu’est l’Observatoire des Déchets en Milieux Aquatiques, l’ODEMA.

L’ODEMA ne bénéficie pas encore de moyens suffisants pour mettre en œuvre le logiciel qui permettra la mise en ligne des résultats avec une navigation interactive. Les données ne sont donc pas encore présentées sous la forme souhaitée.

Nous espérons que nous pourrons rapidement offrir la qualité d’information digne d’un Observatoire d’une pollution majeure des mers et des océans.

Newsletter

Mer Terre © 2004-2021 - Agence web : AMBA