Adopt’1 Spot : Deuxième session de ramassage de déchets avec le Lycée Arthaud

Le Jeudi 14 Mars 2024, une autre journée déterminante s’est inscrite dans la chronique du spot des Bengalis, en association avec l’Epage Huca et le Lycée Artaud. Cette collaboration a constitué une étape significative dans la lutte contre la pollution marine, soulignant l’engagement inébranlable des jeunes et la nécessité d’une action collective pour préserver nos écosystèmes aquatiques.

Our organization MerTerre, représentée par Vincent Lelièvre, Clémentine Tacchino et Sibel Bagci, s’est mobilisée aux côtés de 20 élèves de seconde du lycée Artaud. Cet événement s’inscrit dans le cadre d’un partenariat visant à sensibiliser et à agir concrètement contre les déchets abandonnés en milieu marin, illustrant la détermination des acteurs locaux à prendre part à cette cause noble.

Après un briefing initial sur les objectifs de la journée, les participants sont rassemblés pour une présentation détaillée de la problématique des déchets en milieu marin. Des images percutantes et des statistiques révélatrices sont partagées pour sensibiliser les élèves à l’urgence de la situation. L’origine des déchets, leur impact sur la vie marine et les écosystèmes, ainsi que l’importance de l’action collective, sont mis en avant. Les élèves sont encouragés à poser des questions et à partager leurs réflexions sur le sujet.

Une fois sensibilisés, les participants sont divisés en équipes et équipés de sacs de tri de différentes couleurs pour faciliter la collecte sélective des déchets. Les consignes sont claires et chacun sait quel type de déchet il doit ramasser. Pendant une heure et demie, les élèves parcourent les berges, ramassant avec diligence les détritus qui jonchent le sol.

Une fois les sacs remplis, les équipes se regroupent pour une phase de caractérisation des déchets. Sous la supervision des encadrants, les élèves trient et classent les déchets en différentes catégories, notant leur nature et leur quantité. Cette étape permet de mieux comprendre la composition des déchets présents sur le site et de sensibiliser davantage les participants à l’impact de la pollution sur l’environnement.

Cet événement survient peu de temps après une période de pluies torrentielles qui a frappé la région. Sur les 355 litres de déchets ramassés, totalisant 41 kg, une proportion significative de 220 litres (pour un poids de 22 kg) se compose de plastiques. Cette constatation frappante met en lumière l’ampleur de la pollution plastique sur les berges du Jaret. Les autres déchets comprennent notamment des canettes en métal, des débris de verre et divers déchets volumineux.

Ces chiffres, bien que préoccupants, renforcent la nécessité d’actions continues pour préserver l’écosystème fragile de la région. Les élèves, confrontés aux résultats concrets de leur travail, ressentent à la fois une satisfaction d’avoir contribué à la protection de l’environnement et un sentiment d’urgence à poursuivre les efforts pour réduire la pollution marine.

Agissez en partageant notre article :
À lire aussi